Les Objectifs Pédagogiques de l’Accueil de Loisirs Sans Hébergement (ALSH)

Le projet pédagogique a pour but d’être le fil conducteur de l’équipe d’animation. Il est la déclinaison du
projet éducatif de la structure et prévoit les moyens de réaliser et de concrétiser les finalités.
Les objectifs pédagogiques du centre se concentrent sur le bien être des enfants, leur participation active
au déroulement du séjour et l’adaptation à la vie en collectivité. Ils sont les suivants :

  • FAVORISER LA CRÉATIVITÉ

L’accueil de loisirs permet aux enfants de découvrir de nouveaux horizons. Les activités permettent d’acquérir et de développer de nouvelles techniques, savoirs, savoir-faire et connaissances sur des sujets variés. Elles stimulent les sensibilités et l’imaginaire des enfants et leur permettent de les exprimer.

– Développer l’imaginaire :

> En leur permettant de développer leur créativité et leur imaginaire à travers des activités artistiques
> En proposant des ateliers et des outils d’animation variés
> En animant la vie quotidienne de façon ludique et par de petits jeux
> En développant les connaissances de l’équipe d’animation, sur des sujets nouveaux
> En mettant en place des projets d’animation en fonction des thèmes choisis en concertation avec l’équipe et en valorisant toutes les activités proposées. Les thèmes sont choisis en lien avec des intentions pédagogiques, il permet d’aborder certains apprentissages.
> En favorisant les déguisements, les fabulations et les grands jeux
> En proposant des temps libres

– Favoriser l’épanouissement :

> En créant des opportunités de rencontres et d’échanges
> En mettant la notion de plaisir au centre des activités
> En assurant la sécurité physique et affective
> En proposant des temps et des espaces d’autonomie

– Permettre l’appropriation :

> En amenant progressivement les enfants à être autonome et à s’approprier le lieu d’accueil
> En accordant une importance particulière et progressive à l’aménagement des espaces
> En considérant les enfants comme des acteurs de la vie du lieu
> En proposant des temps et des espaces d’autonomie

  • EXPÉRIMENTER LE COLLECTIF

L’accueil de loisirs est un lieu d’échange et d’expérimentation de la vie en collectivité. Il laisse une place à chaque individualité tout en portant une attention particulière au fonctionnement du groupe.

– Permettre à chaque enfant de trouver sa place dans le groupe :

En valorisant les compétences de chacun-e
> En accordant une attention particulière à la lutte contre les discriminations et les rapports de dominations
> En proposant des outils d’expression variés : journal du centre, temps de bilan, temps libres, débats…
> En proposant un accueil échelonné, adapté au rythme de chacun-e
> En affichant régulièrement les travaux pour valoriser chaque enfant
> En intégrant les enfants nouveaux au groupe par une présentation ou par le biais de jeux de connaissances et en les impliquant dans les activités

– Favoriser la cohésion du groupe :

En développant le sens du partage
> En favorisant la notion d’entraide et de soutien
> En favorisant les jeux de coopération
> En favorisant la mixité filles-garçons dans le groupe et les activités
> En luttant contre les préjugés et les discriminations
> En socialisant les enfants à travers une vie de collectivité privilégiant les contacts et les échanges
> En permettant la communication et l’échange entre les différents groupes
> En ouvrant le groupe à d’autres publics

– S’écouter et prendre des décisions collectivement

> En faisant participer les enfants à la vie collective
> En élaborant avec les enfants des règles de vie, en fonction d’éléments non négociables (respect de l’environnement, des locaux, de l’autre) et d’éléments négociables
> En affichant ces règles et en s’assurant qu’elles sont admises par tou-tes-s
> En leur permettant de s’approprier les locaux et leurs espaces
> En proposant des temps de concertation et des discussions visant à recenser les demandes des enfants et
réguler les éventuels dysfonctionnements
> En mettant en place des moyens de communication directe et indirecte (anonyme, où les enfants
pourront s’exprimer librement) pour favoriser les échanges entre les enfants

 

  • DÉVELOPPER L’ESPRIT CRITIQUE

L’accueil de loisirs est un espace d’émancipation individuelle et collective. Il permet aux enfants de recevoir
et de partager des connaissances et se forger leurs propres points de vue.

– Comprendre et analyser :

En apportant de nouvelle connaissances, via des outils ludiques
> En sortant des stéréotypes et en partant des connaissances des enfants
> En offrant des clés de compréhension qui permettent à chacun-e de se faire sa propre opinion des choses
> En utilisat les activités comme des temps de découverte sur des thèmes variés
– Permettre l’expression de chacun-e
> En proposant différents supports d’expression : les arts plastiques, le théâtre, la musique, le cinéma…
> En mettant en place des outils et des temps où chaque enfant pourra s’exprimer de façon verbale et non
verbale
> En favorisant l’échange et le débat

  • FAVORISER L’AUTONOMIE

L’esprit d’initiative, dans un cadre sécurisé est valorisé. Les enfants sont acteurs de leur vie quotidienne.

– Faire par soi-même :
> En développant des activités pratiques, en partageant des savoir-faire techniques re-mobilisables
> En découvrant des pratiques variées et en s’appuyant sur les ressources et compétences locales
> En impliquant les enfants dans le rangement du matériel et dans les tâches de la vie collective
> En considérant l’accueil de loisirs comme un lieu d’apprentissage de la liberté

– S’appuyer sur les proposition des enfants :
> En proposant des temps libres et des temps à définir avec les enfants
> En proposant des espaces de discussion et de débat
> En leur permettant de partager leurs savoirs et savoir-faire
> En imaginant des outils de recueil des propositions : boîtes à idées, conseil d’enfants, mur d’expression…

 

  • PENSER L’ÉCOLOGIE AU SENS LARGE

Le centre de loisirs s’inscrit dans un « éco-système » : la MJC, son quartier, son territoire… Le respect de cet environnement est central dans le fonctionnement de l’accueil. Ce ne sont pas les obligations mais la compréhension du monde qui nous entoure qui permettent les pratiques écologiques.

– Développer les liens avec le territoire et les familles :

En distribuant un programme d’activités aux parents afin de leur communiquer les différentes activités et sorties proposées aux enfants
> En indiquant aux parents les moments forts de la journée grâce à un panneau d’affichage
> En utilisant au maximum le potentiel des lieux mis à disposition ou présent sur le territoire proche
> En exposant régulièrement les travaux des enfants
> En échangeant avec les parents sur le développement et le comportement des enfants
> En participant, si possible et lorsque cela est en lien avec le thème, aux événements culturels et de loisirs se déroulant sur la commune et ses environs
> En faisant intervenir des prestataires pour développer des connaissances spécifiques et en travaillant en
lien avec le réseau associatif local
> En proposant des activités en lien direct avec la vie et l’histoire du quartier et de la commune

– Prendre conscience des rapports à la nature et à l’espace :

En développant les activités de détente et de découverte sportive, culturelle et de pleine nature
> En réfléchissant à un aménagement de l’espace, des salles, permettant aux enfants de trouver
suffisamment de repères pour qu’ils se sentent bien et en les associant à la reflexion liée à l’aménagement
de leur espaces
> En sensibilisant les enfants aux règles écologiques du lieu et en les initiant au tri sélectif
> En proposant des activités développant des connaissances scientifiques
> En utilisant des matériaux réutilisés et en mettant en place des outils pédagogiques réutilisables
> En proposant des sorties et des activités pratiques questionnant nos rapports à la nature, à l’alimentation et la consommation

Choix des thèmes :
Les thématiques choisies pour chaque période iront dans le sens de ces orientations pédagogiques et des approches éducatives qui les servent : imaginaire, coopération, médias, do-it-yourself, éducation à l’environnement.